Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

¤ Sook' Book ¤

 

1234933_514544888636449_385852721_n-copie-2.jpg1723332_833051093378304_754166609_n---Copie---Copie---Copie.jpg1970780_833051060044974_1574089731_n---Copie---Copie---Copi.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



¤ J'y suis aussi ¤

 

  logoA

logo-facebook

twitter-logo-feb-2011logo liv[1]logo_babelio.jpg

logo-goodreads.jpgbadge-03-125x70.png5240 logo-en5e37-31746logo-mybooxlogo-libflybis

 

 

 

Archives

¤ Lecture actuelle ¤

   couv42514533

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

       

¤ Blog partenaire ¤

banniecc80re4

¤ Challenges ¤

challe14-copie-1Organisé par  Adora  sur Livraddict !   

 

10372281_10202967092396315_804181456251654259_n.jpg

Organisé par Séverine sur Facebook  !

~ 2/12 ~

 

 

 

 ¤ Mon Harem ¤

 

 

Night Huntress by Jeaniene Frost The Hunger Games by Suzanne Collins Twilight by Stephenie Meyer The Vampire Diaries by L.J. Smith House of Night by P.C. Cast & Kristin Cast Delirium by Lauren Oliver

 

Eric-Northman-alexander-skarsgard-8828253-1152-864-copie-1

   

 

6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 17:00

couv4334982.jpgRésumé :
Il a suffi d'un rien, d'une chute,
pour que Paige meure. Depuis
ce fatal cours de physique, elle
est coincée dans son lycée, comme
une sorte de fantôme. Invisible
aux yeux des autres, elle observe,
elle attend, elle écoute...
Jusqu'au jour où Paige entend
une rumeur. On dit qu'elle
s'est suicidée.

Il faut absolument qu'elle rétablisse
la vérité. Qu'elle leur dise, à tous,
aux vivants, que ce n'est pas vrai.

Mais comment se faire entendre
quand on est... morte ?

 

- Editeur :Milan
- Sorti le : 4 juin 2014
- Collection :
Macadam

- Pages : 214

 

Mon avis :

Je remercie les Editions Milan pour m'avoir permis de découvrir ce titre à la couverture définitive aussi déroutante qu'intrigante. Le résumé m'a tout de suite tapé dans l'œil, car cela change totalement de ce que j'ai pour habitude de lire depuis quelques temps. Me voilà donc embarquée dans une histoire qui est loin d'être drôle, mais qui n'en est pas moins touchante.

Cette fois-ci je suis dans la peau d'un jeune fantôme, une adolescente de dix-sept ans : Paige qui après sa mort se retrouve coincé à jamais entre les murs de son lycée. Après s'être plus ou moins faites à cette idée et acclimatée à sa nouvelle vie, elle fait la connaissance de deux autres adolescents morts eux aussi en ces lieux. L'un y est semble t-il depuis un certain temps et l'autre et bien ce n'est autre qu'une personne qu'elle a connu quelques mois avant sa propre mort. Paige, va commencer à entendre des rumeurs concernant sa mort, à savoir qu'elle se serait suicidée ! Or c'est faux et cela la met dans une rage folle ! C'est pourquoi elle va tout faire pour rétablir la vérité, allant jusqu'à employer des méthodes pas très honnêtes, mais après tout, que peut-il lui arriver ? Le pire est déjà fait, non ? Voilà dans quoi on est embarqué dès les premières pages.

J'ai trouvé ce petit roman, bien ficelé, suffisamment passionnant et prenant pour qu'on ait pas cette impression d'être dans une histoire très jeunesse. La plume de l'auteure est simple et fluide et on prend plaisir à déambuler à travers les murs du lycée. C'est une histoire très originale et loin d'être trop simpliste puisque qu'un message transpire à travers ces pages. Et cela nous fait réfléchir sur la façon dont on perçoit les gens à travers leurs apparences, leurs réputations à tenir et comment eux peuvent nous voir. Et autant dire que c'est très loin des impressions que l'on peut s'en faire.

A travers tout ça, un froid dans le dos ne m'a pas quitté, car je me suis projeté à la place de Paige et dans le fond même si elle est loin de se lamenter sur son sort, tout ceci reste quand même d'une tristesse indéfectible. Mourir « bêtement » et si jeune, m'a rendu mélancolique, car malheureusement pour elle, non seulement elle n'est plus de ce monde, mais elle est surtout condamnée à rester ici à jamais, à se faire traverser le corps par des lycéens pressés ou en retard et à entendre tout ce qu'ils avaient à dire à son sujet, un vrai supplice ! Et le moyen qu'elle trouve pour « s'occuper », faire améliorer les choses parmi les rangs est tout simplement génial ! J'ai adoré, c'est loin d'être grotesque est stupide, mais tout en douceur et en finesse et assez crédible, ce qui m'a doublement plu !

J'ai passé un très agréable moment avec cette petite histoire d'à peine plus de deux cents pages, ni trop ni pas assez, pile ce dont il faut pour tomber sous le charme, de ce roman atypique et pas des moindres ! Il sort totalement du lot et de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent, il est à la fois triste et émouvant, Paige est une « fantômette » avec un cœur tellement lourd qu'il a du mal à ne pas la faire dégringoler dans la cave avec les autres petits spectres de grenouilles. Une légère part de vérité dans cette phrase, afin de cité une des choses que j'ai trouvé très originale et touchante. Je suis sans cesse passée d'une impression à une autre au fur et à mesure que je voyais les pages défiler devant mes yeux.

Un résumé, un très bon moment de lecture, tout en douceur et en légèreté (c'est le cas de le dire). Un tout petit coup de cœur pour ce titre que je vous recommande chaudement ! Ne vous arrêtez pas à la couverture, qui est loin de rendre hommage à cette jolie histoire, mais qui au final prend tout son sens une fois lu !

 

Ma petite note : 5 étoiles noires   coeur


heart-87---Copie-copie-1.jpg

 


Merci encore à eux :

 

macadam-editions

Repost 0
Published by Sook' - dans Jeunesse
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 18:30

couv18476818.jpgRésumé :
Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.

 

- Editeur : Michel lafon
- Sorti le : 15 mai 2014
- Collection :
Jeunesse

- Pages : 319

 

Mon avis :

Je remercie les Editions Michel Lafon pour m'avoir permis de découvrir cet ouvrage dont j'ai eu la chance d'en entendre les éloges en avant-premières lors de ma venue à Montreuil l'année dernière. J'en attendais beaucoup, je n'ai pas été déçue, mais...

Ici nous sommes dans la peau d'une jeune adolescente de quinze ans, Laurel, qui découvre la perte d'un être cher, en l'occurrence sa grande sœur May pour qui elle a une admiration sans faille depuis son plus jeune âge. C'est alors qu'en cours d'anglais on leur demande un devoir qui consiste à écrire une lettre à un être défunt. Laurel y voit là l'occasion d'écrire à des stars dont nous avons tous entendu parler à un moment ou à un autre et qui sont tous partis bien trop tôt tout comme sa sœur. De là elle va commencer à écrire et se confier à Kurt Cobain que sa sœur adorait pour ses chansons et son charisme, puis à Judy Garland, Elisabeth Bishop, Amelia Earhart et j'en passe. Elle les a tous connu à un moment précis qui l'a ramène dans un souvenir avec sa sœur, qu'elle nous fait partager avec autant de joie que de mélancolie. Au début j'ai vraiment été déroutée par toutes ces lettres, je suis fan du style épistolaire, mais là sans réponses aucunes, je trouvais cela vraiment étrange et j'avais beaucoup de mal à comprendre où tout cela allait nous mener. Sans parler du ton que j'ai trouvé très jeunesse parfois et du caractère de Laurel que j'ai eu beaucoup de mal à cerner de prime abord.

Et puis petit à petit je me suis prise d'affection pour elle, plus à travers de ses souvenirs qu'à travers ce qu'elle vivait actuellement. Je me suis rendu compte de l'amour inconditionnel qu'elle portait à sa sœur et cela m'a énormément touchée, cette sœur, ce modèle qu'elle admire depuis toujours n'est plus à ses côtés désormais pour l'aider à affronter ses joies, ses peurs et puis la vie tout simplement. Ses ailes de fées ne pousseront jamais et la magie qui la protégeait jusqu'alors n'existe plus non plus. J'ai trouvé cette petite histoire d'héritage familiale aussi beau qu'agaçant et je me suis vite rendue compte que cette super sœur n'est peut-être pas aussi parfaite que Laurel veut bien nous faire croire. J'ai alors ressenti beaucoup de peine et de rage pour elle, car quelque chose clochait c'est certain !

Mais outre tout cela, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à suivre cette jeune fille, qui devait désormais survivre et essayer de grandir sans elle. Essayer de se trouver dans un monde qu'elle croyait merveilleux, mais qui en fait est semé d'obstacle et de souffrance de part le deuil, mais aussi par la destruction de sa famille. Et c'est là qu'on se rend compte qu'écrire comme elle le fait est une véritable thérapie en quelque sorte. Elle nous livre ses craintes et ses peurs, nous parle de ses nouveaux amis, de son premier petit copain de sa passion pour les chansons de Nirvana (groupe que j'aime bien aussi et dont j'ai pris plaisir à écouter les titres qu'elle sélectionnait tout au long de ses lettres), et nous transmet un peu de la vie qu'a été ses acteurs, chanteurs, poètes, sportifs et autres. J'ai bien aimé en apprendre un peu plus sur eux, mais j'avoue que par moment cela a alourdi un peu l'histoire de base.

Dans ce premier roman l'auteure nous offre une belle leçon de vie, une manière d'aborder les choses différemment, mais surtout que les remords, la culpabilité et autres sentiments néfastes ne changeront rien au fait. Le dialogue, les meilleurs souvenirs et surtout l'amour que l'on porte aux siens est bien plus important. Sa plume est vraiment très belle, poétique, douce et mélancolique, de quoi vous mettre les larmes aux yeux à de nombreuses reprises, surtout si vous êtes déjà de nature un peu sensible.

Je n'ai donc pas été déçue par ce roman, je m'attendais simplement à mieux, à tout autre chose et le plus drôle c'est que je n'ai même pas d'idée précise en tête de ce à quoi je m'attendais. J'ai succombé malgré tout à l'amour que Laurel porte à May, aux jolies tournures de phrases de l'auteure et à Kurt Cobain !
Ce qui est étonnant d'ailleurs, car il ne se passe vraiment pas grand chose tout au long de cette année dans ce nouveau lycée, mais il y a un petit quelque chose de magique.

Ma petite note4 étoiles et demi noires (les ailes de fées ça aide pour se donner du courage, mais aussi pour relever la note d'un roman qui débutait moyennement bien)

 

Pour le plaisir : wub

 

 

Merci encore à eux :

 

logo+michel+lafon

 

 

 

 

Repost 0
Published by Sook' - dans Jeunesse
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 17:30

couv51141782.jpgRésumé :


C'est pas grave
de s'engueuler avec sa mère.

C'est pas grave
de se faire larguer par son mec.

C'est pas grave
un père absent.

C'est pas grave
d'être trahie par sa meilleure amie.

C'est pas grave
d'en pincer pour son prof.


C'est pas grave tout ça...

C'est pas grave, peut-être.
Mais Chloé est en colère, alors elle balance tout.
Faut que ça sorte.
Et puis un coup de gueule,
c'est pas grave.

 

- Editeur : Editions Milan
- Collection : Macadam
- Paru le : 22 janvier 2014
- Relié:
122 pages

 

Mon avis :

Je remercie les Editions Milan pour ce petit retour en enfance. La couverture m'a sauté aux yeux t'en elle est jolie et originale et la quatrième de couverture m'a rappelé quelques souvenirs... Alors, je me suis dit pourquoi pas ? Jusque là je partais plutôt confiante et pourtant c'est une petite déception.

Nous sommes ici dans la peau de Chloé, 15 ans en pleine crise d'adolescence et qui a un besoin impérieux de faire savoir son mécontentement à ses proches et pourquoi pas à la terre entière tant qu'on y est. C'est clair qu'avec un père qui l'a abandonné elle et sa mère, un premier petit copain qui préfère fricoter avec sa meilleure amie et une mère toujours à côté de la plaque, la pauvre se sent un peu perdue et seule pour affronter tous ses petits tracas qui avec le recul nous semblent bien insignifiants. Mais fort heureusement elle a la chance d'avoir une grand-mère en or, qui radote légèrement, mais qui aime sincèrement sa petite fille et surtout qui est toujours de bon conseil avec des petites anecdotes toujours bien placées pour lui faire comprendre certaines choses. Je me suis très vite prise d'affection pour cette dernière d'ailleurs et j'aurais rêvé en avoir une aussi aimante et attentionnée. Du coup j'en ai inconsciemment voulu à Chloe de ne pas voir la chance qu'elle avait. Car l'absence d'un père ou la trahison d'un premier petit copain ou d'une meilleure amie n'est pas dramatique en soit. Il ne faut pas oublier que tout n'est jamais noir ou blanc.

Je pense que j'ai abordé ce roman avec trop de recul et de ce fait je n'ai pas réussi à pleinement l'apprécier. En revanche, j'ai beaucoup apprécié que Chloé sache autant se plaindre que montrer un autre masque de sa personnalité aux autres celui de « T'en fais pas pour moi ! Parce que moi, même quand ça va pas, ça va quand même ! Je suis comme ça. » Et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié, car elle ne fait pas que pousser un grand coup de gueule, elle sait aussi nous montrer sa force. Donc vous comprendrez très vite que je suis partagée de sentiments contradictoires avec ce roman, j'ai autant aimé que non. Les façons de penser de Chloé m'ont parfois laissé perplexe, j'ai eu du mal à la suivre et à la comprendre. Mais, en même temps je crois que nous sommes tous passés par là. Les petites guéguerres entre élèves, la rébellion sur l'autorité des parents, les grands rêves souvent surréalistes...

En parlant de rêve, j'ai particulièrement adoré la partie où Chloé imagine sa vie de manière si parfaite et égoïste qu'on se souvient très vite que l'adolescence c'est un peu ça, la découverte de notre propre nombril, l'invisibilité du reste du monde et une incompréhension totale de quiconque ne sera pas d'accord avec nous ! Cela dit, elle a quand même la chance d'avoir un prof d'histoire hyper sexy pour lui donner assez envie d'étudier son cours. Donc tout n'est pas perdu, notre petite Chloé est simplement dans une mauvaise étape de sa vie. Et pour tout dire je l'ai autant adoré que détesté, son caractère bien trempé peut-être très irritant, mais elle garde la force et le courage de dire ce qu'elle pense et de se défendre sans hésitation, je ne suis pas sûre que j'en aurais fait autant... Elle se dit souvent perdue et seule, mais on voit très bien qu'elle a quand même confiance en elle et de profonds sentiments pour sa famille quoi qu'elle en dise.

En somme j'ai passé un très court moment en sa compagnie, qui n'était pas totalement désagréable, mais qui m'a suffi amplement. Car aussi court que fut ce roman, j'y ai quand même décelé quelques longueurs qui m'ont fait lever les yeux au ciel. Ce n'est certes pas un livre que je vous conseillerais de prime abord, mais faites vous quand même votre propre avis, vous pourriez être surpris.

Ma petite note : 2 étoiles et demi noires

 

Merci encore à eux :

macadam-editions

Repost 0
Published by Sook' - dans Jeunesse
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 10:00

couv27084475.jpgRésumé :
Riley, Alice et et Paul, les deux sœurs et l'ami d'enfance. C'est l'été des retrouvailles : Côte est des États-Unis, plages de l'île qu'on connaît par cœur, maison de vacances. Mais tout change, ils ont 20 ans, l'amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s'installe. C'est alors que la tragédie frappe.Une fois de plus, Ann Brashares nous emporte dans une grande histoire d'amour et d'émotion.

 

- Broché: 400 pages
- Editeur :
Gallimard Jeunesse (6 mai 2011)
- Collection :
Pôle Fiction - Filles

 

Mon avis :

Voilà un petit moment que ce livre est dans ma Pile à Lire, depuis sa sortie en poche pour être exacte ! Et j'ai attendu patiemment de retourner dans mon coin de vacance habituel pour le découvrir. Tout comme Riley, Alice et Paul j'ai moi aussi un coin de plage idyllique même si je n'y ai pas de pied-à-terre comme eux... C'est donc dans cet état d'esprit guilleret que j'ai entamé cette jolie histoire.


J'ai tout d'abord eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire et à me fondre dans la tête des personnages, à prendre mes points de repères sur leur manière de penser, sur l'infinité très différente que Riley et Alice, les deux sœurs âgées de 24 et 21 ans ont avec le beau et gentil voisin et ami d'enfance de vacances, Paul ! Mais le cadre est parfait, la plage, le soleil, la maison de vacances avec tous ses nombreux souvenirs, les gens de l'île qui ne changent pas et nous connaissent tout autant que nous les connaissons, les pieds nus et cornus... Ce qui est sûr c'est que j'aurais aimé vivre ce genre d'histoire moi aussi, c'est le genre d'histoire qui a le don de me faire papillonner le ventre et me faire rêver une fois de plus que ma vie aurait été tellement plus belle si j'avais eu la chance de rencontrer des amis d'enfance avec des liens aussi forts en vacances...


Seulement là où nous reprenons le cours de leur vie, trois ans se sont écoulés sans que les deux sœurs ne revoient Paul. Et voilà que cet été-là il revient dans la maison voisine à la leur, comme si rien n'avait changé alors que tout à changé surtout dans le cœur d'Alice qui semble éprouver bien plus que de l'amitié pour ce très cher Paul. Le meilleur ami de sa sœur qui depuis toujours écrit des lettres à Riley pour la tenir informer de sa vie actuelle et surtout pour garder un lien, ce lien si spécial qu'ils ont en commun et dont Alice ne fait pas partie. Peut-être est-ce dû à leur différence d'âge ? Même si elle est de 3 ans sa cadette, on ne peut pas dire que cela fasse une trop grande différence. Et puis il y a cette manière qu'il a de toujours la rabaisser ou se moquer d'elle, comme s'il ne la voyait pas ou bien au contraire continu de la voir comme un bébé ! Mais les choses ont belles et bien changé et dans les yeux de Paul, Alice est devenue une femme, plus gracieuse, plus féminine, encore plus attirante qu'autrefois et s'il avait fait une erreur en revenant sur cette île ?


Il y a une belle histoire d'amour qui se trame, mais aussi la souffrance d'un être cher face à la maladie. Ce livre est bourré de non-dits ! Les personnages ne parlent pas réellement entre eux et on apprend ce qu'ils ressentent à travers eux, ce qui m'a mis un peu mal à l'aise au début. Ils m'ont agacé avec leurs choix et leurs manières de réagir ! J'avais très très envie de leur crier dessus et de leur dire mais PARLEZ-VOUS BON SANG !!! Ce qui prouve à quel point je me sentais impliquée dans le roman. Et puis petit à petit on s'y fait, on s'attache malgré tout à eux, à l'atmosphère et au paysage qui se déroule sous nos yeux et on en oublie les petits défauts ou les petites choses qui nous on dérangés au début. Pour ma part ce livre est un réel coup de coeur, tous les ingrédients auxquels je raffole sont réunis et je me suis évadée comme il se doit à travers la plume d'Ann Brashares. C'est d'ailleurs avec plaisir que je lirai un autre livre de l'auteure, à l'occasion.


Un livre que je recommande donc ! A lire de préférence au bord de la plage, avec le sable chaud entre les orteils et la mer juste en face, au moment du coucher de soleil c'est conseillé aussi.

 

Ma petite note5 étoiles noires Coup de coeur !

 

Je vous laisse découvrir l'avis de Yumi : IcI avec qui j'ai eu le plaisir d'échanger surce livre durant notre lecture.

 

Repost 0
Published by Sook' - dans Jeunesse
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 16:00

9782226242716g.jpg

Résumé :

Conrad est loin, le ciel est à sa place et le coeur de Belly aussi. Lorsqu'il réapparaît sans prévenir à la maison de la plage, la jeune fille perd pied. C'est comme s'il venait la narguer à nouveau avec ses sourires et ses silences. C'est comme s'il lui murmurait à l'oreille : es-tu sûre de ne plus m'aimer ?



- Broché: 343 pages
- Editeur :
Editions Albin Michel (1 juin 2012)
- Collection :
Wiz

 

Mon avis :

Cette fois-ci je n'ai pas fait comme pour le tome 2 (attendre un an pour savourer mes retrouvailles avec Belly dans mon petit coin de paradis). Etant donné que le tome deux m'a tellement émue que j'ai voulu connaître la suite et vite ! Donc j'avais tout prévu en l'embarquant avec moi dans la valise.

Beaucoup de choses ont changé depuis, Belly est devenue une belle jeune femme, elle est rentrée à l'université, s'est faite de nouvelles amies. Mais sa « meilleure amie » étudie aussi dans la même fac, ce qui fait qu'elles ont gardé quelques liens sur le campus toutes les deux. Il se trouve aussi que c'est aussi l'université où étudie Jeremiah... Petit pincement au coeur en découvrant tous ces changements, surtout que là on va vraiment découvrir leur relation dans la vraie vie avec tout le quotidien qui va avec bien loin de la maison de vacances. Je dois dire que j'avais une légère appréhension à cette idée parce qu'au finale cette saga est surtout centrée sur leur lieu de vacances : Cousins, leurs étés si précieux. Donc là l'estomac se resserre et j'avance tranquillement dans la suite de leurs petites vies à chacun.

DSC04812.JPGDans ce tome Conrad n'est pas très présent et on en comprend parfaitement les raisons. Mais, on se concentre plus sur la relation Belly/Jeremiah, qui pour moi est une grosse mascarade, parce que même si ce dernier est une crème, gentils, adorable, attentionné, tout pour faire rire Belly et lui remonter le morale. Il est loin d'être parfait. Et malgré tout l'optimisme dont il fait preuve, je dois dire qu'il m'a plus qu'agacer dans ce tome, je l'ai trouvé immature et enfantin au possible ! Et Belly ce n'est pas mieux... L'amour transforme les gens c'est certain ! Ils sont impossibles à résonner tous les deux et malgré leurs petites habitudes et l'addiction qu'à Belly pour les granités qui sont adorables, je n'ai pas été conquise à 100% par le plan qu'ils ont en tête malgré l'opposition catégorique de leurs deux familles.

Et voilà que Conrad fait des réapparitions dans la maison de vacances, quand Belly s'y trouve sans avoir prévenu personne au préalable. Son cœur chavire, elle ne sait plus où elle en est... Conrad est là beau, intelligent, froid comme à son habitude, mais toujours plein d'attention discrète pour elle. Il parvient même à la faire rire de bon cœur. Que doit-elle faire maintenant qu'elle s'est engagée auprès de Jeremiah ? Tout laisser tomber pour retrouver son amour d'enfance auprès duquel elle a enfin obtenu ce qu'elle souhaitait depuis toujours ? Et bien oui peut-être bien...
DSC04829.JPGMalgré que j'ai trouvé Belly et Jeremiah légèrement agaçant dans leur comportement puéril, cela ne m'a pas empêché d'adorer une fois de plus cette suite et fin. On apprend pas mal de petites choses sur certain comportement de Conrad (qui a toujours été mon chouchou ne l'oublions pas), on découvre çà et là un peu plus de sa personnalité, de la relation amicale qu'il entretient avec la mère de Belly. Et on y voit une réelle complicité, car ils sont un peu pareil tous les deux, ils ont la même façon de surmonté le deuil par exemple. Et beaucoup d'émotions se dégage de ce dernier tome, ils grandissent, prennent des chemins différents, mais ne s'oublie pas pour autant et au final le plus important c'est que j'ai la certitude avec cette fin qu'ils continueront de se retrouver les étés à Cousins. J'ai versé ma petite larme une fois de plus d'ailleurs, parce que la fin est tellement belle et se termine là où tout à commencer, pile comme je le voulais. Maintenant c'est à nous d'imaginer la suite de leurs vies et espéré pour eux qu'ils connaissent beaucoup de moments de bonheur.

C'est tout émotionné que je vous annonce une fois de plus un coup de coeur. Vous l'aurez compris il s'agit de ma saga coup de coeur de l'été. J’ai  eu du mal à se remettre après tant d'émotions...

Mais une chose est sûre c'est une saga à découvrir et à relire sans modération !!!

 

Ma petite note : 5 étoiles noires coeur

Repost 0
Published by Sook' - dans Jeunesse
commenter cet article
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 09:00

9420_1184200.jpg

Résumé :

Belly ne chasse plus ses tristesses. Elle les laisse venir. Après tout, elle ne passera pas l'été dans la maison de la plage. Susannah n'est plus là, Conrad ne donne aucune nouvelle. Un soir, Jeremiah préviens Belly que Conrad a disparu. Le coeur de la jeune fille se remet à battre à toute allure. Elle monte dans sa voiture et ensemble, sans un mot, ils roulent vers le même but. Retrouver Conrad. Retrouver la maison de la plage, le seul endroit où il a pu se réfugier...

- Broché: 315 pages
- Editeur :
Editions Albin Michel (1 juin 2011)
- Collection :
Wiz

 

Mon avis :

C'est avec une excitation non dissimulé que je me replonge dans la vie de Belly. Je me suis retenue un an pour lire la suite qui était dans ma PAL uniquement parce que je souhaitais le livre dans mon petit coin de paradis à moi aussi afin de me sentir encore plus proche de ce que ressens Belly et « sa maison » de vacances à Cousins au bord de la plage.

On retrouve Belly quelques mois plus tard au bord de la piscine avec sa meilleure amie et quelques amis autour d'elle. Elle semble être à des années lumières de ce qui se passent puisque rien ne compte plus que « sa vie d'été » où elle y a vécu les plus beaux moments de sa vie jusque là. Mais, Suzannah les a quittés, rien ne sera plus jamais comme avant d'ailleurs c'est pour cela que cette année elle ne passera pas ses vacances dans la maison au bord de la plage à Cousins avec Jeremiah et Conrad, puisque la maison appartenait à leur mère. C'est encore trop tôt, trop douloureux à gérer, les souvenirs y sont tellement nombreux là-bas. Et pourtant ce n'est pas l'unique raison... Il semblerait que pour la première fois elle est eue quelques contact avec l'un des fils Fisher durant le reste de l'année. Qui plus est son amour de jeunesse : Conrad, le plus mystérieux et secret des deux fils. Celui qui n'est pas très optimiste, pas toujours joyeux et pas toujours en train de faire le pitre pour la faire rire, celui qui excelle toujours en tout. Son coeur palpite et cela depuis des années.

DSC04720.JPG

* La fameuse maison de vacances de Cousins...

 Alors, quand celui-ci commence à chercher le contact avec Belly, la jeune femme ne va certainement pas se dérober. Entre coup de fil pour l'aider à comprendre ses équations de mathématiques et les moments rare, unique et très intense qu'ils partagent lorsqu'ils se voient, il s'avère que tout ne se passe pas au mieux. Car ne l'oublions pas ils sont encore en deuil pour une personne qu'ils ont aimée plus que tout et cela va certainement leur mettre des bâtons dans les roues puisque chacun n'a pas la même façon d'aborder les sentiments qui les habitent. Et comme Conrad reste toujours aussi mystérieux et secret et que la jeune femme est aveuglée par son amour pour lui ils ne voient pas venir ce qui les attend...

Il ne faut pas compter sur la mère de Belly pour parler, se confier, pleuré et surmonté tout ça. Elle s'enferme dans son mutisme, car elle, elle a perdu sa meilleure amie de toujours dans la personne qu'était Suzannah. Quant à son frère et bien il reste plus ou moins égale à lui-même... Heureusement pour alléger toute cette souffrance Jeremiah est là, drôle léger, toujours optimiste malgré le chagrin qui l'habite lui aussi et sans vraiment s'en rendre compte ils vont peut-être bien se rapprocher.
DSC04740.JPG*Jeremiah et Conrad que j'ai croisée en vacances lors de leur nombreuses séances "surf entre frères"...

Je ne vous cache pas que j'ai versé quelques petites larmes durant ma lecture, car je me suis moi aussi attaché à Suzannah, à la maison sur la plage à leurs habitudes, leurs nombreux moments de bonheur. Malgré la tristesse qui se dégage de ce second tome, j'ai vraiment passé un merveilleux moment avec Belly et tout ce petit monde ne m'a pas quitté durant mes vacances à la plage. Je repensais très souvent à eux comme s'ils faisaient partie de ma famille imaginaire. Ils sont tous très différents, mais tellement attachant, simple et adorable que je n'ai pas pu faire autrement que de tomber amoureuse de ce second tome aussi.

 

Note perso : La couverture est assez ressemblante de l'idée que je me fait de Belly. Mais je regrette un peu la jolie couverture du premier tome :IcI

Ma petite note5 étoiles noires  coeur gros coup de cœur une fois de plus...

 


 

Repost 0
Published by Sook' - dans Jeunesse
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 09:00

couv23678507Résumé :
Lorsqu'on a quatorze ans, des neurones d'écureuil, une meilleure amie obsédée par les garçons et qu'on enchaine les gaffes, la vie n’est pas facile tous les jours. Depuis le décès de son père, Aurélie Laflamme se demande d'où elle vient. Aurait-elle été oubliée sur terre par des extraterrestres ?
Pour couronner le tout, sa mère semble avoir des poussées d'hormones. Cela aurait-il un lien avec Denis Beaulieu, le directeur de l'école, dont elle semble de plus en plus proche ? Pas question pour Aurélie de se laisser elle aussi ramollir le cerveau ! Mais personne n'est à l’abri du coup de foudre…
Au milieu de ce tourbillon, Aurélie ne désire qu’une chose : trouver sa place dans l'univers.

Paru le 7 octobre 2010

Mon avis :
 
Ça y est je me suis enfin décidée pour le faire sortir de ma Pile A Lire ! Il me faisait de l'oeil depuis un petit moment mais j'avais un peu peur qu'il soit trop jeunesse, alors j'ai repoussé à plusieurs reprises cette lecture. Et petite déception, car c'est effectivement très jeunesse, mais je suis quand même parvenue à me détendre et à apprécier ma lecture. Notamment avec les nombreuses répliques d'Aurélie...

Nous sommes dans la tête (ou plutôt dans ses écrits) d'Aurélie Laflamme, une jeune adolescente de 14 ans. Nous suivons la vie banale d'une jeune fille pour qui à cet âge là le moindre petits détails à son importance et deviens tout de suite catastrophique !!! Par moment c'est à mourir de rire ou d'ennuie... C'est donc pour cette raison que je suis plus ou moins mitigé. Je n'ai pas réussi à être complètement dans l'histoire, à me demandais ce que va me racontais Aurélie dans ma prochaine séance de lecture... Je pense aussi que la pauvre Aurélie n'a pas eu beaucoup de chance de passer après un gros coup de coeur comme "L'été où je suis devenue jolie".

Passons... Je suis plus ou moins dans la peau d'Aurélie à suivre sa vie, ses histoires avec sa meilleure amie Kat, obsédé par les garçons, ce qui n'a pas le cas d'Aurélie, car après une histoire peu agréable a fait des pieds et des mains à ses parents pour qu'elle soit admise dans une école de fille; (là où elle a pu rencontrer Kat, d'ailleurs). Kat tente désespérément de faire changer d'avis Aurélie pour qu'elle s'ouvre un peu plus aux autres et en particulier aux garçons. Car il semblerait qu'Aurélie se soit forgée une carapace de protection depuis la mort de son père... Elle se pose beaucoup de questions à savoir si son père ne serait pas un extraterrestre et s'il ne serait pas retourné sur sa planète... Elle n'a pas vraiment eu la possibilité d'aborder le sujet de la mort avec sa mère et s'invente donc de nombreuses histoires.

Entre quotidien de lycéenne, les nombreuses BD qu'elle aime tant lire jusque tard le soir; elle se focalise beaucoup sur l'éventualité d'une relation amoureuse entre son direct Denis Beaulieu et sa mère. S'ajoute à cela le nouveau petit ami "géniallissime" de Kat; et contre toute attentes une belle rencontre auquel Aurélie ne s'attendait pas et qui va faire couler beaucoup d'ancre dans son journal.

C'est une lecture très légère, j'ai passé un bon moment, mais je ne sais pas encore si je poursuivrais cette saga, car c'est un peu trop jeunesse pour moi (même si c'est dernier temps j'ai lu pas mal de livres de ce genre). Je n'ai pas été plus transporté que ça, mais néanmoins j'ai rigolé à certain passage, car Aurélie me faisais penser au personnage principal d'un de mes mangas préférés Switch Girl, mais en moins folle. Je ressors donc un peu partagé entre l'agréable et l'ennuyeux, je verrais, car la fin m'avait un peu pus intrigué. A voir donc...

Ma petite note :3 étoiles noires

 

 

Repost 0
Published by Sook' - dans Jeunesse
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 09:30

couv16190075Résumé :
Depuis qu'elle est enfant, Belly passe tous ses étés dans la maison au bord de la plage.
Là, entre les bains de mer et les pichets de thé glacé, la vie est parfaite. Il y a Susannah et ses fils, Conrad l'ombrageux et Jeremiah, si charmant. Et puis l'été de ses seize ans, les choses changent Susannah sourit un peu moins. Les garçons paraissent plus lointains. Parce qu'il se passe quelque chose dont personne ne parle. Belly aussi a son secret. La vie chavire doucement, pour chacun d'eux. Plus rien ne sera comme avant.

♦ Paru le 2 juin 2010 ♦

Mon avis :
Hiiii coup de coeur obligé !!!
MERVEILLEUX roman qu'est L'été où je suis devenue jolie, je l'ai emporté avec moi pour mes vacances au bord de la mer des Landes et donc j'ai été happé encore plus que prévu dans l'histoire. J'ai été Belly pendant deux jours, je n'ai pas réussi à faire durer plus longtemps ce petit bijou. C'est donc avec un immense plaisir que je me remets dans l'histoire pour écrire mon ressenti. Histoire qui m'a suivi tout le long de ma semaine... Car pas évident d'en sortir indemne.

Nous suivons la vie d'Isabelle, Belly, une jeune adolescente de quinze ans. Qui passe tous ses étés depuis toujours, dans la maison de vacances au bord de la mer de Susannah la meilleure amie de sa mère, Laurel. Elle les passe aussi avec Conrad et Jeremiah, les fils de Susannah ainsi que son grand-frère, Steven. Petit à petit on va découvrir la nature de ses sentiments pour Conrad dont elle est amoureuse depuis l'âge de neuf ans. A travers l'été de ses quinze ans, on découvre des petits flash back, sur la relation qu'elle entretient depuis toujours avec ces trois garçons. On va découvrir comment est née son amitié avec Jeremiah et comment elle va tomber amoureuse de son frère...

DSC03557
Le reste de l'année n'a plus d'importance pour Belly, elle ne vit que pour l'été (nouvelle identification avec elle) pour retrouver son oxygène : le sable chaud, la mer, la maison de vacances, Susannah et les garçons... En dehors des deux mois et demi qu'elle passe en leurs compagnies l'été, elle n'a jamais aucune nouvelle des garçons. C'est donc chaque année de jolies retrouvailles qui l'attend, même si depuis toujours elle se sent exclu du petit groupe des garçons. Et son frère sait bien l'écarter de leurs petits jeux qui parfois la concerne. Entre chamailleries, mots codés et complicité, notre pauvre Belly s'est senti très souvent bien seule. Jusqu'ici elle a passé plus de temps avec sa mère et Susannah, cette dernière la considère comme la fille qu'elle n'a jamais eu; a regardé de vieux films les soirs en mangeant du pop corn maison (entre autre). J'ai complètement été sous le charme de ce personnage, elle est agréable et respire la joie de vivre malgré sa maladie... En bref elle est un peu tout le contraire de sa mère qui est plus terre-à-terre et bien trop sérieuse selon Belly.

Belly est vraiment une jeune fille intelligente et agréable. En dehors de ses vacances d'été elle a une vie évidemment, elle fait partie de l'équipe de natation (ce qui pour elle est un bon moyen de prolonger un petit plaisir de vacances). Elle passe aussi du temps avec ses amies et surtout sa meilleure amie, qui soit-dis en passant est très superficiel et peu appréciable (selon mon ressenti). Je me suis très souvent demandée ce que Belly lui trouve.

Cet été Belly le sait tout va enfin changer, les garçons vont commencer à ne plus la voir comme une petite fille (sauf son frère). Ses relations avec Conrad et Jeremiah vont évoluer, elle va se rendre compte que malgré le sale caractère, renfermé, rebelle et boudeur de Conrad elle l'aimera toujours quoi qu'il arrive. Même si elle ne lui a jamais avoué ses sentiments depuis toutes ses années. Jeremiah est pourtant tout le contraire de son frère, mais il reste pour elle un très bon ami, voir son meilleur. Il est toujours là pour sortir de blagues un peu moisies, mais qui ont le mérite de détendre l'atmosphère quand il faut.
Malgré ça elle va se lasser et commencer à s'ouvrir un peu plus aux autres et avoir son premier petit copain...

Une magnifique histoire de vacances que j'ai eu le plaisir de découvrir les pieds dans le sable sur ma serviette de plage. Le personnage de Belly est vraiment très bien exploité si bien que j'étais elle durant tout ce premier tome. La relation qu'elle entretient avec chacun des personnages est vraiment unique et je les très souvent envier, son univers est à mes yeux tout simplement parfait, j'enlèverais juste la maladie de Susannah et tout serait encore plus beaux. Sans parler de la maison de vacances, oh cette grande maison face à la mer que j'ai tant imaginé, ainsi que les couchers du soleil sur la plage qu'elle a eue le temps d'admirer avec les garçons pendant tout ce temps.

DSC03533
Un merveilleux livre à découvrir pendant l'été afin de mieux l'apprécier. Les premiers amours, Belly, les garçons, la piscine de la grande maison de Susannah, la plage, la mer... Un cocktail fabuleux et dont je ne vais pas tarder à retrouver avec le tome deux que j'ai sous la main (fort heureusement pour moi).

Ma petite note (sans surprise) : 5 étoiles noires



Repost 0
Published by Sook' - dans Jeunesse
commenter cet article