Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

¤ Sook' Book ¤

 

1234933_514544888636449_385852721_n-copie-2.jpg1723332_833051093378304_754166609_n---Copie---Copie---Copie.jpg1970780_833051060044974_1574089731_n---Copie---Copie---Copi.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



¤ J'y suis aussi ¤

 

  logoA

logo-facebook

twitter-logo-feb-2011logo liv[1]logo_babelio.jpg

logo-goodreads.jpgbadge-03-125x70.png5240 logo-en5e37-31746logo-mybooxlogo-libflybis

 

 

 

Archives

¤ Lecture actuelle ¤

   couv42514533

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

       

¤ Blog partenaire ¤

banniecc80re4

¤ Challenges ¤

challe14-copie-1Organisé par  Adora  sur Livraddict !   

 

10372281_10202967092396315_804181456251654259_n.jpg

Organisé par Séverine sur Facebook  !

~ 2/12 ~

 

 

 

 ¤ Mon Harem ¤

 

 

Night Huntress by Jeaniene Frost The Hunger Games by Suzanne Collins Twilight by Stephenie Meyer The Vampire Diaries by L.J. Smith House of Night by P.C. Cast & Kristin Cast Delirium by Lauren Oliver

 

Eric-Northman-alexander-skarsgard-8828253-1152-864-copie-1

   

 

11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 13:30

946087 10202355635712793 67404743 nRésumé :
Traquée.
Encore et toujours.
Par les hommes-ombres qui sèment la terreur et le chaos. Syrli n'a pas le choix, elle doit fuir. Mais elle est capturée par des hommes sortis de terre et amenée dans la ville de Léthé, où règne le tyran Prométhée. Une fois encore, Syrli n'a pas le choix : elle doit combattre. Et rejoindre la résistance.

Désormais, elle connait son destin : faire face à Prométhée.

 

- Editeur : Milan
- Collection : Macadam
- Sortie le : 8 janvier 2014
- Pages : 403

 

Mon avis :

Je remercie les Editions Milan pour m'avoir permis de poursuivre cette drôle d'aventure au côté de Syrli. Le premier tome ne m'a pas totalement convaincue et m'a même un peu ennuyée et malheureusement cette suite ne m'a pas non plu plus emballée que ça...


Comme dit dans ma chronique sur le tome précèdent, j'ai directement poursuivi l'aventure de cette saga avec ce second tome et même si ça bouge beaucoup plus, il n'en reste pas moins une seconde déception pour moi. Ici Syrli a pris un peu plus d'assurance et a quitté le bois de fer avec Nixe son pixie et son amie, Tansy, une renouvelable de son âge, que j'ai eu bien du mal à cerner au départ. Les voilà partis à l'aventure, toujours dans l'espoir de retrouver son frère, disparu depuis de nombreuses années maintenant. Elle tente par la même occasion de trouver un endroit sur où elles pourraient y vivre paisiblement avec d'autres personnes comme elles.
Mais comme toujours rien ne se passe comme prévu et elles ont beau être sur leurs gardes 24h/24 elles étaient loin de se douter de ce qui se tramait dans cette ville qui semble déserte de prime abord, mais qui renferme énormément d'humains, tous terrifiés à l'idée d'être dévorés par des monstres cannibales comme Oren à la nuit tombé... La chut de cette découverte m'a beaucoup surprise et j'ai eu un regain d'intérêt pour l'histoire, qui fût de court durée, car bien entendu le plus gros de l'histoire et des révélations en tout genres se situent sous la ville. Une ville où un certain Prométhée en est le chef ! Chef qui ne vaut pas mieux que les architectes de son ancienne ville.

J'ai apprécié la découverte de ce peuple de l'Ombre, avec son fonctionnement ainsi que l'identité du fameux Prométhée, mais dans un sens, je crois que je m'y attendais un peu. J'ai donc été surprise sans vraiment l'être. Ce peuple souterrain, ces résistants, tous des renouvelables qui tentent par tous les moyens de se protéger pour ne pas que l'on se serve d'eux en leur pompant leur magie est très intéressant, mais loin d'être prenant, car on s'installe un peu comme dans le tome un dans une sorte de routine que j'ai trouvé longue. Le fait qu'Oren soit de la partie en cours de route m'a beaucoup plus, car au final je crois que c'est le personnage que je préfère, il est loyal et sincère, un des seuls qui n'a pas tenté de se servir de Syrli, même si dans un sens il a besoin d'elle pour garder son humanité. Il m'a touché, de part son indépendance et sa capacité à se méfier de tout et de tout le monde, il est aussi loin d'être naïf comme Syrli par exemple...

Je n'ai pas réussi à me sentir à l'aise dans ce nouvel univers, très difficile à visualiser une nouvelle fois. La plume de l'auteure est compliquée et ne donne pas envie d'aller plus en avant dans l'histoire, on tourne les pages sans grand intérêt. Du moins c'est ce que j'ai ressenti. Une fois de plus je suis déçue de ne pas avoir plus accroché, car l'univers aussi complexe soit-il, il n'en est pas moins très original. Je pense que « l'aventure Syrli » s'arrête là pour moi, je ne vais pas m'acharner plus surtout que ce que compte faire Syrli par la suite ne m'emballe pas vraiment.

Pour résumer, une lecture très longue et difficile qui m'aura tenu près de quinze jours. Elle est certes intéressante et originale par certains côtés, mais pas suffisamment captivante pour que j'ai l'envie d'en connaître la toute fin. Je suis pourtant assez bon public mis à part avec les thrillers, je ressors donc de cette aventure la mine boudeuse.


Ma petite note : 3 étoiles noires

 

Merci encore à eux :

macadam-editions

 

Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 17:00

couv62062357-copie-1.jpgRésumé :
Dans un monde normal, Syrli pourrait être une jeune fille comme les autres. Aller au lycée. Tomber amoureuse. Se disputer avec ses parents... Mais Syrli ne vit pas dans ce monde-là. Son monde est en lambeaux, l'humanité ne tient qu'à un fil. Une seule ville a réchappé de la destruction, protégée du chaos extérieur par une barrière d'énergie. Pour fonctionner, elle est alimentée par l'énergie vitale dégagée par certains adolescents aux pouvoirs particuliers : les renouvelables. Syrli serait des leurs, mais refuse d'être réduite à une simple batterie humaine. Une seule issue : la fuite.

La traque peut commencer...

 

 

 

- Editeur : Milan
- Collection : Macadam
- Sortie : 16 janvier 2013
- Pages : 407


Mon avis :

Je remercie les Editions Milan pour cette découverte aussi riche que déstabilisante. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce premier tome, étant restée complètement fermée aux autres avis, néanmoins je ne pensais pas les rejoindre...

Ici nous sommes dans une dystopie jeunesse un peu différente de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent, bien que certains points restent quand même propres à ce genre. On se retrouve dans la peau de Syrli Ainsley, une jeune adolescente qui tente de s'introduire dans son ancienne école afin de découvrir avant tout le monde les noms des personnes qui seront appelées pour la « récolte » qui est nécessaire chaque année, pour le bon fonctionnement de leur dôme magique. Après les grandes guerres qui ont ravagé le monde, les voilà seuls rescapés encore en vie et protégés dans cette bulle de pouvoir. On ne tarde pas à comprendre que les choses ne sont pas ce que l'on veut bien nous faire croire. Syrli est spéciale, elle fait partie d'une race de personnes depuis longtemps disparue et qui est en grand danger si elle reste dans sa ville natale. Elle n'a jamais vu le ciel et pourtant si elle veut survivre elle va devoir affronter le monde extérieur en traversant les parois du dôme et en se débrouillant seule comme elle le pourra. Malgré les nombreuses mises en gardes sur les dangers et les créatures qui peuplent l'extérieur. Son objectif premier : trouver une ville, un endroit, n'importe quoi où elle pourrait se sentir en sécurité avec d'autres personnes comme elle, car elle en est convaincue il en existe encore pleins d'autres qui ont survécu. Et en parallèle elle garde espoir de marcher sur les pas de son frère, Basil, depuis longtemps disparu dans l'immensité du monde.

J'ai eu énormément de mal à imaginer les lieux, l'univers et son fonctionnement qui est quand même très riche. On a des informations en bric à brac et c'est très déstabilisant de s'y retrouver et de tout comprendre, de prime abord. Syrli ne m'a pas plus attendri que cela, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher ne serait-ce qu'un petit peu et à me sentir concernée par ce qu'elle vivait. Et puis au fil des pages cela s'est fait tout seul, en même temps on n'a pas trop le choix étant donné que la majeure partie du livre se résume à ses monologues intérieurs que j'ai trouvé vraiment très longs. Puis ayant persévéré un peu, je tente de m'impliquer un peu plus dans l'histoire, avec un peu plus d'envie, mais ma curiosité n'a pas été très affutée. C'est seulement durant les 130 dernières pages qu'on a de l'action ENFIN ! On découvre un autre peuple abrité par une forêt de fer dont j'ai adoré l'idée. On commence à se détendre et à se dire que tout va aller pour le mieux, on cherche des réponses avec Syrli et quand enfin cela arrive j'ai été captivée pour une trop courte durée...

Dommage que le plus gros de l'action et de l'intérêt de l'histoire arrive seulement à la fin. Le rythme n'est pas du tout soutenu et on se demande vraiment où on va et quel est l'intérêt de tout ça. C'est une petite déception pour moi, car je n'ai pas été plus transportée que ça. De plus les difficultés à imaginer l'univers n'aident pas non plus pour avancer et en savoir plus. Cela dit, l'idée de la magie qui anime les machines, les renouvelables et les diverses créatures autrefois humaines qui entourent ce nouveau monde est très originale et intrigante. Contrairement aux apparences et à ce que mon avis peut transmettre j'ai enchaîné avec la suite, par simple curiosité tout en ayant une pointe d'appréhension sur le retour des monologues intérieurs...

En somme j'ai eu l'impression de faire les montagnes russes durant ma lecture, c'est intrigant, essoufflant, avant de retomber comme un soufflé pour enfin remonter sur une note positive : les réponses à certaines questions et le voile levé sur des trahisons et des secrets pas encore connu même par leur propriétaire !

Je vous laisse vous faire votre propre avis sur ce début de trilogie qui est sympa, sans plus, les longueurs peuvent en freiner plus d'un, mais je vous conseille quand même de vous faire votre propre avis, on ne sait jamais.

Ma petite note : 3 étoiles noires

 

 

Merci encore à eux :

macadam-editions

 

Repost 0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 14:00

couv73946332.jpgRésumé :


Juliette m'a échappé.
J'ai échoué.

Elle me déteste.
Je me déteste d'autant plus.

Elle me détruit de l'intérieur.
Je deviens fou.

Je suis tombé amoureux d'elle. Ça fait tellement mal. De toute ma vie je n'ai jamais ressenti ça. J'ai éprouvé la honte et la lâcheté, la faiblesse et la force. J'ai connu la terreur et l'indifférence, la haine de soi et le dégoût de tout. Et pourtant je n'ai jamais connu un sentiment aussi atroce, aussi paralysant. Et ça ne fait qu'empirer.

Entrez dans l'esprit tourmenté de Warner.

 

- Editeur : Michel Lafon (10 octobre 2013)

 

Mon avis :

Un grand merci aux Editions Michel Lafon pour m'avoir permis de découvrir ce petit hors série très tentant et en avant première. Pourtant, je suis loin de l'engouement général pour cette saga, mais Warner est un personnage qui m'a toujours intrigué et il faut le dire aussi ce fût très agréable de retrouver la plume de l'auteure qui est vraiment très belle et poétique.


Nous sommes donc dans la tête de Warner, souvenez-vous, ce tirant de dix-neuf ans, sans cœur et à la tête de toute une armée de gars du secteur 45 que nous décrit si bien Juliette. Et bien il s'avère qu'il est bien loin de la description qu'elle nous en a fait. Blessé physiquement et mentalement, il souffre le martyre, plus seul que jamais depuis le violent départ de Juliette. Cette dernière a pris la fuite pour retrouver ce Kent, un de ses soldats qui l'a trahit pour partir avec elle. Warner ne peut le croire et pourtant c'est bien-là la triste vérité. Il perd complètement pied, ne comprend pas ce qui lui arrive, regrette un bon nombre de choses qu'il n'a pas dit ou fait alors qu'elle était encore à lui, faible et vulnérable dans ses locaux, sous sa protection ! Pendant que nous sommes témoins de sa folie, mais surtout de sa faiblesse, on prend petit à petite conscience de l'envers du décor, des responsabilités qui lui incombent. De son père qui n'est jamais très loin pour faire ressurgir ses démons du passé, pour le maltraiter comme bon lui semble, le tout avec le sourire, le regard froid et ce rire cynique qui lui va si bien !


On se met alors à avoir de la peine pour lui, on le prend en pitié et on se rend compte qu'il est loin d'être un bon petit soldat sans cœur. Même ses hommes ont peur de lui, mais espèrent tous au plus profond d'eux-mêmes le voir tomber, puisqu'il est impensable qu'un gamin soit à la tête d'un secteur aussi important. Il est méprisé de tous et ne peut se confier à personne, alors il se replie sur lui-même et se construit des murs intérieurs pour se protéger. Puis tout en fouillant dans la chambre abandonnée de Juliette, il tombe sur son carnet, abîmé et tout cornu. Il détient là le pouvoir d'entrer dans un autre esprit torturé, de découvrir enfin ses pensées, ce qu'elle a pu ressentir pendant son enfermement et par la même occasion en apprendre un peu plus sur elle. Il se met à avoir une peine énorme face à sa souffrance, allant même jusqu'à oublier la sienne. Il se rend compte alors, qu'ils ont beaucoup plus de points communs qu'il ne l'imaginait...


J'ai adoré ce hors série qui est pour moi une petite merveille ! Je dirais même qu'il est indispensable à la série. Le beau et séduisant Warner qui est à la fois froid, distant et calculateur nous apparaît sous un autre jour et ce fût un vrai régal d'apprendre à le connaître un peu plus. Désormais, je pense lire le troisième et dernier tome de la saga Insaisissable, d'une tout autre manière. Mon regard sur lui a complètement changé, il est remonté comme une flèche dans mon estime et je regrette une seule chose, que cette petite excursion dans sa tête ne dure pas plus longtemps !


J'ai aussi beaucoup apprécié de découvrir ce que Juliette avait rédigé dans son carnet, car cela m'avait intrigué durant les deux premiers tomes et j'avais été déçue de voir qu'on n'avait pas eu d'extrait. Ma curiosité a donc été assouvie et le calvaire qu'elle a vécu en est que plus effrayant. On comprend totalement ce qu'a pu ressentir Warner en le découvrant, ce qui a pour effet de décupler les sentiments qu'il a pour elle. C'est triste à dire, mais il est merveilleusement touchant dans sa souffrance. On a envie de le prendre dans nos bras et de le cajoler tout en lui promettant un avenir meilleur, sans fonctions aussi désagréables et cruelles que celles qu'il doit mener à bien. Vous l'aurez compris je suis tombée complètement sous le charme de Warner !


Pour résumer, j'ai passé un excellent moment dans la tête de Warner et je recommande fortement ce hors-série surtout si vous êtes fan de la saga !


Ma petite note : 4 étoiles et demi noires                        

 

Merci encore à eux : 

logo+michel+lafon

 

 

Voici mes précèdents avis sur :

¤ Insaisissable, de Tahereh Mafi :
- Tome 1 : Ne me touche pas.
                                      - Tome 2 : Ne m'échappe pas.                                     

Repost 0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 13:00

CVT Insaisissable-Tome-2--Ne-mechappe-pas 4928

Résumé :

Mon pouvoir est Chaos

Je suis leur seul espoir
Ils me recherchent

 Je leur échapperai

 Ils veulent me posséder

Personne ne peut m'atteindre
Ils me croient faible

Je les briserai
Lui seul peut me sauver

L'aomer c'est le condamner


Juliette se réfugie au Point Omega, le quartier général de la résistance. Cette forteresse souterraine et ultra-moderne cache les gens dotés de pouvoirs extraordinaires. Pourtant, son toucher mortel fait toujours d’elle un paria.

De son côté, Warner, le fils du commandant suprême, réprime toute rébellion dans le secteur qu’il dirige. Toujours aussi obsédé par la fuite de Juliette, il veut la retrouver, quoi qu’il lui en coûte. Il n’a pas oublié non plus ceux qui ont permis son évasion, Adam et Kenj, à qui il compte bien faire payer leur trahison. 

L’affrontement est inévitable… Juliette, tiraillée entre son amour pour Adam et la soudaine attirance qu’elle ressent pour Warner, devra choisir son camp. Car elle est l’arme absolue, la seule qui puisse raviver l’espoir d’un monde dévasté.

 

- Broché: 464 pages
- Editeur :
MICHEL LAFON (11 avril 2013)
- Langue :
Français

 

Mon avis :

Je remercie les Editions Michel Lafon pour m'avoir permis de retourner dans cet univers sans attendre. Je peux d'ores et déjà vous dire que ce second tome m'a bien plus plu que le premier.


On retrouve une Juliette censée être plus heureuse d'être en sécurité, d'être entourée de personnes ayant un don comme elle. Mais au lieu de ça on la retrouve plus négative que jamais, craintive, dans le doute permanent quant à ses capacités à elle. Ca tourne beaucoup trop autour de sa petite personne et ses monologues intérieurs sont encore plus agaçants que dans le premier tome. A par se morfondre dans les premiers temps, elle ne fait rien, n'essaie pas de faire des connaissances avec les personnes avec qui elle vit maintenant, elle ne se sent pas concernée par la situation. Et j'ai franchement eu du mal à la comprendre au départ, parce que même si elle a un passé difficile, elle n'est pas la seule dans ce cas. Et se laisser aller ne sert strictement à rien ! Surtout que maintenant elle a Adam avec elle, même s'ils ne se voient pas aussi souvent qu'ils le voudraient c'est déjà ça.


Outre son caractère quelque peu incompréhensible, l'histoire décolle beaucoup plus vite, on cerne très vite le but de cette résistance souterraine ainsi que le rôle que chacun y joue pour attribuer leur aide comme ils le peuvent. Malgré les apparences on n'a pas vraiment le temps de s'installer dans une petite routine bien huilée. L'auteure nous donne à chaque fois un nouvel élément qui va nous surprendre. Et j'ai beaucoup aimé ce côté-là du récit, je l'ai trouvé beaucoup moins prévisible que le tome un et bien plus attractif. Même si l'histoire ne m'a pas plus émerveillé que ça, j'avais très envie de connaître la suite des événements rapidement. De ce fait je sais d'avance que je serai au rendez-vous pour lire le troisième tome dès sa sortie.

 


°•°• Les jours les plus sombres, on doit chercher un coin de clarté; les jours les plus froids, on doit chercher un coin de chaleur; les jours les plus lugubres, on doit laisser ses yeux s'émerveiller, et les jours les plus tristes, on doit garder les yeux ouverts pour laisser les larmes couler. Puis les laisser sécher. Leur donner l'occasion de dissiper la douleur pour y voir clair et y croire encore. •°•°


Dans ce tome on se prépare petit à petit à l'inévitable : la grande bataille qui aura lieu en surface pour venir en aide aux quelques civiles exploités par le Rétablissement. Ils vont devoir tous se serrer les coudes, redoubler d'efforts pour se battre avec leur don, mettre un plan solide au point. Et enfin la jolie Juliette va devoir « choisir » son camp, réfléchir aux conséquences de ses actes et être sûre de s'investir à fond. Bien que cette dernière éprouve des sentiments contradictoires concernant Warner, le fils du Commandant Suprême et qu'elle pense pouvoir le croire et lui faire confiance tout en faisant correctement ce qu'on lui demande. Cela va la mettre dans une position inconfortable quant à ses devoirs envers Kenji, Adam et les autres. Il semblerait que malgré toutes les volontés du monde tout ne se passe pas comme elle l'avait prévu, les choses dérapent, elle a été trahie, ne se retrouve pas en position de discuter, mais le plus important dans tout ça c'est qu'elle en ressort plus forte ! Juliette serait-elle enfin une vraie battante ?


Comme je le disais au début j’ai bien plus aimé ce tome-ci que le précédent, mais mon avis reste quand même mitigé. L’apitoiement de Juliette m’a agacé à de nombreuses reprises, ce qui m’a permis de me concentrer un peu plus sur les personnages secondaires, comme Kenji par exemple que j’apprécie beaucoup. C’est un jeune homme plein d’enthousiasme malgré les circonstances qui travaille beaucoup pour aider les autres, de plus il a réussi à secouer un peu Juliette pour la sortir de sa torpeur égocentrique ! Ce qui fait qu’il a drôlement grimpé dans mon estime et que c’est réellement quelqu’un que j’aimerais avoir dans mon entourage proche. Ensuite concernant le style d’écriture de l’auteure, je me suis rendu compte que je n’en ai pas du tout parlé dans mon avis sur le tome 1 et c’est une grosse erreur de ma part. Son style est magnifique, poétique, tout en comparaison romanesque. Elle vend du rêve dans ses propos et j’adhère complètement ! Sa plume est vraiment magnifique tout simplement.


Ma petite note : 3 étoiles et demi noires

 

Merci encore à eux :

logo+michel+lafon

Repost 0
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 09:30

2ih5urk

Résumé :

 

Je suis Maudite.
J'ai un don.

Je suis un monstre.
Je suis plus forte qu'un homme.

Mon toucher est mortel.
Mon toucher est pouvoir.

Je veux qu'il me touche.
Il ne doit pas m'approcher.

Je suis leur arme.
Je me vengerai.

 

 

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse à cause d’un accident. Un crime. 264 jours sans parler, ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance. Pourquoi est-il enfermé avec elle ? Pourquoi lui pose-t-il tant de questions ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?

Le monde de Juliette est régi par un organisme tout-puissant, le Rétablissement. Il contrôle l’accès à la nourriture, à l’eau et n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Avide de pouvoir absolu, le fils du leader, Warner, contrôle sa propre armée et son propre territoire. Mais ce qu’il désire par-dessus tout, c’est Juliette.

Avant d’en faire sa captive, il l’a observée en cachette pendant des années. La malédiction de Juliette est pour lui une force, une arme inestimable.

Mais cette dernière n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois la force de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours…

 

- Broché: 384 pages
- Editeur :
Michel Lafon (4 octobre 2012)

 

 

Mon avis :

Une couverture sublime, une quatrième de couverture intrigante, des avis très positifs qui en ressortent plus un petit choix à faire pour la quatrième édition du challenge Livr'à deux pour pal'Addict  avec Aidoku et me voilà parti pour découvrir cette nouvelle saga ! Je pars avec quelques aprioris puisque tout le monde semble adorer ce premier tome ce qui fait que sans le vouloir j'ai mis la barre un peu haute et je n'aurais pas dû puisque je suis loin de l'engouement général...


On se retrouve dans la peau de Juliette (un prénom que j'adore au passage), une jeune femme de 17 ans, enfermée depuis presque un an dans ce qui semble être un asile complètement déserté. Elle nous fait part de ses pensées toutes plus sombres et tristes les unes que les autres, on apprend vaguement pourquoi elle se retrouve enfermée ici. La jolie Juliette semble avoir une défaillance dans son système ce qui la rend monstrueuse aux yeux de quiconque s'en est approché jusque là. Personne ne peut la toucher et vise et versa au risque de se faire tuer. Bien entendu elle n'est pas responsable de ce que son corps est capable de faire, alors elle évite tout contact, elle n'a pas vraiment le choix, on la rejetée et mise en isolement afin qu'elle ne représente plus de danger pour la société. Jusqu'au jour où elle va avoir un voisin de chambre. Il s'avère que c'est un garçon en plus, comme il fallait s'y attendre, il est musclé, tatoué, à de beaux yeux bleus, hyper sexy, une carrure parfaite... Huuum de quoi faire chavirer le cœur de la jeune fille surtout quand elle pense reconnaître ledit garçon.


A partir de là, Juliette sors légèrement de sa torpeur et au moment où Adam (oui parce qu'il a aussi un prénom sexy) tente d'établir un peu plus le contact avec elle ; ils se retrouvent tabassés et entravés entre les mains des gardes du Rétablissement. Le nouveau gouvernement qui a soulevé notre monde ! Le monde que nous connaissons tous, celui où l'ont peut encore rire, s'émerveiller de la beauté du paysage, des moments passés avec nos amis, nos familles, dormir paisiblement, vivre en paix et heureux ! Ici tout cela n'existe plus, un mouvement à soulevé tout ça, pour faire de nos concitoyens des marionnettes afin d'assouvir les ordres et le nouveau pouvoir de cette société. Les livres, les langues, l'argent : tout ce qui fait de ce monde « notre monde » a commencé à être détruit pour revenir aux bases fondamentales d'après Le grand commandant suprême.


Et Juliette doit sortir de sa bulle, ouvrir les yeux sur ce qu'elle a manqué pendant son isolement, doit vivre avec le fait qu'on l'a enlevée de ses quatre murs pour assouvir les moindres désirs de Warner, le fils du Commandant. Il souhaite se servir d'elle comme d'une arme pour éliminer toute résistance chez les civils qui n'ont pas encore accepté le Rétablissement. Un simple touché voilà en quoi consistera son « travail ». Oui mais tout ne se passe pas comme prévu et Adam et Juliette vont se rapprocher, s'aimer, d'un amour inconditionnel, peut-être même un peu trop rapide, à mon goût. J'ai eu du mal avec ça d'ailleurs, ça semblait si simple presque peu crédible. Ils vont devoir se mettre d'accord, s'échapper, trouver refuge, n'importe où... Il doit bien y avoir des résistants quelque part, un endroit sûr pour qu'ils puissent essayer de vivre en paix loin de tout, pour qu'ils puissent vivre leur amour comme ils le souhaitent non ? C'est à vous de le découvrir...


En somme, j'ai bien aimé ce premier tome, mais les monologues intérieurs de Juliette m'ont quelques peu agacés par moment. Et j'avais vraiment l'impression qu'à part se plaindre elle n'avait pas envie que les choses évoluent, qu'elle ne se donnait pas assez les moyens pour s'accepter comme elle est. Même si je dois être indulgente sur le fait qu'à 17 ans ce n'est pas facile d'apprendre à vivre comme on est réellement. J'ai eu du mal. Sans parler de certains passages que j'ai trouvé trop facile, trop simple. L'héroïne semble être dans une situation impossible et puis l'instant d'après une solution pointe le bout de son nez et il s'avère que tout se passe à peu près comme prévu. Je reste perplexe, mais là encore je dois être indulgente puisque cette saga est quand même classée jeunesse donc je ne dois pas trop en demander ou trop en attendre ce qui n'a sans doute pas aidé à me faire apprécier autant le roman comme je l'aurais dû. Et malgré ça j'ai quand même eu très envie de découvrir la suite de ses aventures, d'ailleurs mon avis sur le second tome arrivera très bientôt. Mais une chose est sur je ne suis pas parvenue à m'attacher ou à me sentir réellement proche de Juliette.


Ma petite note : 3 étoiles noires

 

Je vous invite à découvrir l'avis de Aidoku sur le livre qu'elle a choisi dans la selection que je lui avait fate.

challenge3


 

Repost 0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 09:30

15822 aj m 5828Résumé :

« À dire vrai, je ne pense pas qu’il reste un seul d’entre nous. À part moi. Voilà ce qui arrive quand on est un mets délicat. Une drogue dure. L’espèce s’éteint. »

 Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Le seul moyen de survie pour cet adolescent : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un humain, un « homiféré ».

Cela fait dix-sept ans qu’il vit secrètement parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable identité. Malgré tout, Gene est parvenu à se fondre parmi ces « autres » et à créer un semblant de vie normale. Mais sa routine est bouleversée, et sa sécurité, menacée, le jour où il est sélectionné pour participer au grand jeu : la Traque. Toutes les décennies, le gouvernement organise une immense chasse où seule une poignée de privilégiés peuvent pister, abattre et dévorer les rares humains survivants gardés en captivité pour l’événement. Formé à l’Institut pour traquer ses semblables, Gene est sur le qui-vive. Car désormais, sa vie s’organise en meute avec les chasseurs, et le moindre faux pas pourrait trahir sa condition et lui être fatal. Parviendra-t-il à maintenir l’illusion, alors que les soupçons sur sa vraie nature s’alourdissent ?

Gene a la rage de vivre… mais vaut-elle le prix de son humanité ?

 

- Broché: 349 pages
- Editeur :
Michel Lafon (4 avril 2013)
- Collection :
Jeunesse

 

Mon avis :

Je tiens à remercier les Editions Michel Lafon pour m'avoir permis de découvrir ce premier tome en avant-première. Pas du tout mon genre de lecture habituel, mais la quatrième de couverture me tentait beaucoup et j'ai eu envie de changement donc hop je me suis lancée.

 

Ici nous sommes projetés dans un monde très étrange, il ressemble à celui que l'on connaît tous et pourtant ses habitants ne sont plus des humains, mais des créatures de la nuit ! Toutes griffes et crocs dehors dès qu'ils détectent des Homiférés dans les parages. Il ne reste alors d'eux plus que des os bien lissent, une fois dévorés avec véracité. C'est à travers Gene, un jeune homme de dix-sept ans et dernier Homiféré « libre » que l'on découvre dans quel univers il évolue. Il se fait passer pour l'un d'eux afin de tenter de survivre le plus possible. Allant jusqu'à se raser tous les jours, se mettre de fausses canines, oublier toutes expressions du visage sans quoi il se ferait repérer à l'instant. Et le pauvre n'aurait pas le temps de dire « Ouf » qu'il serait déjà mort. J'étais très intriguée par toutes les astuces que son père lui avait enseignées pour passer inaperçu à leurs yeux et je me suis petit à petit prise au jeu. Jusqu'au moment où le grand jour est arrivé : l'annonce d’une nouvelle Chasse d'Homiféré aura lieu sous peu. A l'aide d'un tirage au sort quelques gagnants auront la chance de pouvoir rejoindre le fameux institut afin d'être formé pour la grande Chasse à laquelle ils participeront. Il ne reste plus qu'une poignée d'Homiférés qu'ils maintiennent en vie afin de les relâcher pour amuser le peuple et assouvir la faim de certains chanceux. De quoi augmenter la côte du « président » actuel...

 

Au début on se met à sa place, on a peur pour lui, on angoisse avec lui quand on croit qu'il va être repéré. Puis petit à petit on décèle quelques incohérences dans ce que nous dévoile l'auteur et je dois dire que ça à un peu gâché ma lecture, à tel point que j'étais à l'affut du moindre détail, allant même jusqu'à retourner en arrière pour voir si c'était bien une incohérence ! Et on se demande vraiment comment il a pu ne pas être repéré jusque-là... L'histoire en elle-même est originale, il y a de l'idée mais j'ai trouvé qu'elle n'était pas assez exploitée. On ne nous révèle pas grand-chose sur ces créatures, je ne pourrais même pas parler de vampire puisqu'ils ont beaux avoir des canines et ne pas sortir le jour, car les lueurs du soleil leur sont dévastatrices ; ils mangent aussi la chair donc ça pourrait être des goules ? Des humains génétiquement modifiés ? Une race supérieure à l'homme ? Comment en sont-ils arrivés là ? Depuis quand ? Trop de questions qui restent en suspens et c'est frustrant !

 

On nous transporte dans un univers vraiment étrange c'est le tout premier mot qui m'est venu une fois que j'ai lu les cinquante premières pages. Je ne peux pas dire si j'ai aimé ou non, mais ce que je sais c'est qu'on n’a pas toutes les cartes en mains pour apprécier comme il se doit cet univers. La Chasse est loin de se passer comme prévu et au final il ne se passe pas grand-chose, des soupçons par-ci des méfiances de certains candidats par là et puis vers les cent dernières pages le rythme s'accélère, on s'attache à Gene, on a peur pour lui, pour ce qu'il entreprend de faire et la fin ; oui seulement à la toute fin on a envie de poursuivre le récit d'en savoir plus, de savoir ce qui va se passer par la suite. Même si cela reste très prévisible et que l'effet de surprise pour le deuxième tome n'est plus vraiment là.

 

Au final j’en ressors très mitigée et un peu déçue, je n’arrive pas à dire si j’ai vraiment aimé où non ce nouveau monde. Je ne suis pas aussi impatiente qu’à la fin de ma lecture pour découvrir la suite même si j’ai bien aimé que le protagoniste soit un garçon ; ce qui change un peu, ce n’est pas suffisant pour me pousser à poursuivre cette saga.

 

Ma petite note : 2 étoiles et demi noires

 

Merci encore à eux :

logo+michel+lafon

 

 

Repost 0